top of page
  • Photo du rédacteurJoana

3 obstacles à votre guérison

Où seriez-vous aujourd'hui sans votre douleur ? ou mieux encore... Qui seriez-vous ?

Osez-vous l'imaginer ?


Trop souvent, nous laissons notre douleur nous définir, nous dicter ce que nous pouvons ou ne pouvons pas faire, imposer des limites à notre vie et à notre épanouissement. À tel point que nous n'essayons même plus d'aller mieux. Mais que se passerait-il si vous pouviez en fait aller mieux ? Voudriez-vous vous débarrasser de cette douleur ? Serait-il difficile de la laisser partir ?


Imaginez que vous marchez et que vous avez un caillou dans votre chaussure. Un de ces petits cailloux embêtants. Combien de temps allez-vous marcher avant de vous arrêter, d'enlever la chaussure et de le retirer ? Certaines personnes passent de longues années dans la douleur avant de réaliser qu'elles peuvent faire quelque chose pour améliorer leur vie.


Au-delà de la réalité physiologique de la douleur (lisez ici pour en savoir plus à ce sujet), parfois notre douleur physique persistante ou notre inconfort est une façon pour nous d'exprimer un autre type de douleur.


Parfois, ce qui est plus révélateur que la douleur elle-même, c'est notre réticence à nous arrêter, à ressentir et à changer quelque chose pour y remédier. Donc, si vous trouvez des excuses pour ne pas faire quelque chose, demandez-vous : à quoi sert cette douleur ?

Voici les trois principales raisons pour lesquelles vous n'êtes peut-être pas encore totalement guéri, et quelques moyens de les déjouer. Vous reconnaissez-vous ?


Je suis fort.e, je peux le supporter.

J'ai la même douleur depuis des années, j'ai l'habitude. Ce n'est pas si grave, vraiment. Certaines personnes vivent des choses bien pires que moi. Je suis courageux, j'ai vécu pire. Tout le monde le dit. C'est stupide d'avoir mal. Seules les personnes faibles souffrent. Je ne suis pas un.e pleurnichard.e, je peux supporter ça.


Ne vous méprenez pas. Ce type de monologue intérieur fait obstacle à votre vie, à la vie joyeuse et sans douleur que vous méritez. Vous n'avez pas besoin de "supporter la douleur" pour être fort. Être fort, être résilient, c'est connaître et satisfaire ses besoins et fixer ses limites. Reconnaître votre douleur ne fera pas de vous un râleur ; cela fera de vous un être humain plus attentif à lui-même. Alors allez-y et enlevez cette chaussure. Vous avez la permission.




C'est inutile, ça ne marchera pas.

Mon médecin m'a dit que ça allait être comme ça maintenant que j'ai (cet) âge ou que j'ai cette maladie. La vie est comme ça, d'abord vous êtes jeune, puis après vous souffrez. À quoi bon? Ça ne va pas marcher. Je suis au-delà de la guérison. C'est ridicule, je vais avoir l'air stupide. Je vais échouer.


Croyez-vous vraiment à l'histoire selon laquelle, passé un certain âge, vous devriez ressentir de la douleur tout le temps? C’est ça, la vie ? Il y a des millions de personnes qui vivent une vie sans douleur et pleine de vitalité - pourquoi pas vous ? Ce qui ne fonctionne pas, c'est de faire la même chose encore et encore (y compris rien) en s'attendant à des résultats différents. Alors essayez quelque chose de différent, et soyez curieux. Ne vous contentez pas d'une vie de douleur sans avoir tout essayé. Et si ça ne marche pas ? mais si ça marche ? Comment saurez-vous ce qui est bon pour vous si vous n'essayez pas ?


Ça (je) ne vaut pas la peine


Je n'ai pas le temps. Je suis trop occupé.e. Quand suis-je censé caser cela dans ma vie trop pleine ? Je suis trop fatigué.e. J'ai trop mal. Je n'ai pas assez d'argent. Il n'y a pas de place dans ma vie pour quelque chose de nouveau. Ça ne vaut pas la peine...


Nous sommes si nombreux à entretenir ce monologue intérieur. Nous savons ce qui est bon pour nous et nous ne le faisons pas. Pourquoi ? parce que nous nous sentons indignes. Ce que vous vous dites, c'est que vous n'avez pas de temps à consacrer à votre santé, pas d'énergie pour vous soigner, pas d'argent à investir dans votre bien-être. Et pourtant, combien de temps, d'énergie et d'argent votre douleur vous vole-t-elle chaque jour ? Imaginez que vous soyez un enfant, ou votre meilleur ami, cette excuse aurait-elle un sens ?


Vous méritez inconditionnellement de mener une vie radieuse. Mais vous seul.e pouvez entamer le voyage vers la guérison et le bien-être intégral. Remettre en question ce dialogue intérieur est le premier acte d'amour de soi.

Je vous le demande donc à nouveau, maintenant que votre douleur physique ou émotionnelle a dépassé son utilité, qui serez-vous sans votre douleur ?



PS : si vous ressentez une douleur intense, une dégradation soudaine ou drastique de votre état, si vous pensez être malade ou si vous êtes incapable d'accomplir de simples tâches quotidiennes, veuillez consulter un médecin. Si votre situation médicale est stable et que vous souhaitez aller plus loin dans votre guérison, venez essayer cette méthode unique avec moi. Je serai heureuse de parcourir ce chemin avec vous.











33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page